potager

août 2014
L M M J V S D
« Sep   Avr »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

La tomate

Famille des solanacées (pomme de terre, aubergine, poivron) originaire de l’Amérique et cultivée depuis 5000 ans. La tomate est une plante exigeante en Chaleur (culture sous serre obligatoire dans les régions Nord), craignant le gel ; son fruit est charnu. Il existe deux types de variétés de tomates :
– Déterminées : produisent un nombre limité de bouquets 4 à 6
– Indéterminées : le nombre de bouquet est limité seulement par les conditions climatiques

C’est une plante à fort potentiel de développement qui dispose d’un système racinaire puissant. IL lui faudra donc une forte fertilisation et un sol meuble en profondeur.

Physiologie : à savoir dans 1g de semences on a 250 à 300 plants de tomates, distance detomates plantation 100cm*50cm. La Profondeur de semis doit être située entre 0.5 et 1.5 cm et la plantation de 6 à 10 cm. La durée de vie de la graine de tomate est de 4 à 5 ans. La température idéale de germination ce situe entre 20- 27° et le temps de levée est de 7 à 9 jours. La tomate est une plante annuelle qui occupe le sol pendant 140 à 260 jours. Il est déconseillé d’enlever les feuilles pour favoriser le grossissement et la maturation des fruits car ce sont elles qui nourrissent les fruits (à l’occasion si risque important de maladies, quand le pied à atteint 10 feuilles enlever les 4 anciennes au maximum puis enlever jusqu’au 1 er bouquet au maximum)

Son Environnement
Climat : 20 à 30 ° le jour et 15 à 20° la nuit ; condition défavorables gelée à – 1°, vent et excès d’humidité
Sol : limon profond, riche en humus, ameubli sur au moins 30 cm. Proscrire les sols argileux, froid, asphyxiant et sableux superficiel. Attention aux excès d’humidité
Fertilisation : privilégier les engrais de fond et non l’azote. La tomate est friande de compost et d’engrais organique, un complément PK+oligos est nécessaire. Eviter le fumier frais et l’excès d’azote.
Rotation : Préférer une durée de 3 ans c’est-à-dire une cucurbitacée puis des engrais vert ou jachère fleuris (cosmos bourrache phacelie sarrasin). Et si possible le mieux c’est de ne pas faire de solanacées pendant 4 ans au même endroit.

Associations : œillet d’inde (contre nématodes), basilic, haricot, carotte, chou, pois, ail, oignon, mâche et persil
Ne surtout pas associer avec les betteraves, cornichon ou concombre, fenouil et pomme de terre

Semis
En pépinières ou directe en motte dans une serre à partir de février échelonner jusqu’à fin tomates.jpg 1avril avec une température de 20 à 23 ° et de la lumière. Les caisses à poisson en polystyrène sont très bien adaptées pour les semis. Placer les graines de tomates en pépinières avec du terreau de semis (beaucoup plus fin et filtrant : pas de fonte de semis) en respectant une densité de semis de 2×5 cm mini pour éviter que les plants monte en hauteur. Dès qu’ils ont 2 vrais feuilles (sans compter les 2 pétioles) vous pouvez les repiquer en godet (un rempotage dans des pots plus grand est possible si les plants sont trop à l’étroit et que la plantation en pleine terre ne peut pas se faire avant 2 semaines (attendre la fin des saintes glace et la lune rousse). Obligatoirement un repiquage ou 2 pour avoir des plants forts et ils seront moins étioler plus facile à planter.

Plantation : de mars à mai sous serre et de mi-mai à juin en pleine terre. Respecter absolument les intervalles suivant entre les plants permet d’éviter la concurrence et les transmissions de maladies : 50 cm entre 2 plants et si deux rangs un intervalle de 70 cm mini et le mieux 1 m. La profondeur de plantation est tout aussi importante car elles contribuent à un bon enracinement il faut planter les tomates à 6-10 cm de profondeur. Un autre repère important le premier bouquet de fleur doit être situé à 15 cm maxi du sol

Irrigation : installer directement après la plantation du paillage et un système soit goutte à goutte soit bouteilles de plastic d’eau de source coupées à l’envers (sans le bouchon bien positionner da la terre pour que l’eau s’égoutte pas d’un seul trait) pour ne pas arroser le feuillages. L’arrosage doit être régulier et rationnel (pas de trop ni pas assez, en pleine production la tomate consomme 1L/ plant/jour)

Taille, palissage, étêtage : La taille consiste à enlever tous les bourgeons secondaires (gourmands) afin de conserver que la tige principale. Cela limite le nombre de fruits et évite qu’ils ne soient trop petits. Le tuteurage ou attachage est effectuer en même temps que la taille, il a pour but de fixer le pied au tuteur au fur à mesure de la pousse (attacher en dessous d’un bouquet puis au-dessus permet d’éviter la casse quand les fruits grossiront) ; il s’effectue de mai à aout avec soit du raphia ou de la ficelle. Lorsque vous le jugez suffisant étêter le pied de tomates en laissant minimum 3 feuilles au-dessus du dernier bouquet (souvent effectuer mi-fin aout au-dessus des 4 à 6 ème bouquets de fleurs)

taille tomates

Pollinisation : favoriser l’arriver précoce des abeilles par le semis précoce de phacelie et de bourrache pour floraison en mai- juin puis laisser place au cosmos et autres fleurs et semer plus tard des bourraches qui sont très mellifères. Toutes ses fleurs au jardin serviront de rotation et d’auxiliaires pour les abeilles, bourdons, sphyres, coccinelles et araignées et vous en serez gâter par un taux de fécondité de 98% en fleur de tomates. Merci la nature

Maladies et parasites, accident physiologiques
Mildioumildiou : principale maladie redouté par tout jardinier. En prévention un bon paillage, veillez à arroser raisonnablement et surtout pas sur les feuilles. Choisir des variétés résistantes, pailler et surveiller bien vos rotations. Traitement : Bouillie Bordelaise, à base de cuivre et tous les produits à base de Mancozèbe sont aussi efficaces. des solutions de biocontrole a base de purin de prèle ou bicarbonate on fait leur preuve, pour voir les recette clic ici http://www.webjardiner.com/blogs/bubulejardinier/les-recettes-au-potager-traitements-divers/

L’alterniose (souvent calternioseconfondu avec le mildiou) Traitement : Bouillie Bordelaise, à base de cuivre et le Soufre micronisé ou liquide. Tous les produits à base de Mancozèbe sont aussi efficaces. Les traitements de choc en cas d’utilisation de Bouillie bordelaise ou Soufre : Deux pulvérisations à 8 jours d’intervalle…attention aux fleurs lors des pulvérisations, cela les rend stériles (Solanacées: tomates …etc).

cul noir

La nécrose apicale sur fruit (cul noir) : en prévention un arrosage régulier et raisonner en fonction de stades. Pendant les premières phases de la floraison et de fructification, le déséquilibre hydrique soit par un excès ou un manque d’eau provoque une altération du fruit d’où le « cul noir » qui se manifeste par une tache noire sur le dessous du fruit.

Pucerons : favoriser l’arrivée des coccinelles avec le couvert de phacelie et bourrache rajouter l’hiver un abri à insecte tout simple de conception des morceaux de bois empiler et des tige de bambous creuse feront l’affaire.

Récolte : au bout de 7-8 semaines de juin à octobre. Cueillez les tomates en effectuant une légère rotation pour conserver le pétiole qui sera guise de réserve pour terminer la saveur et la maturité de la tomate. Pour les primeurs préférer les olivettes et les marmandes puis en pleine saison les St pierre et cœur de bœuf. Laisser murir au soleil ou mi ombre la tomate sur la plante, elle sera plus savoureuse et riches en sucres et vitamines. Par contre on considère que la tomate est mûre physiologiquement lorsqu’elle à atteins le développement caractéristique de la variété (taille du fruit et de couleur orange avec pour certaines variété une corole vert). Il est donc inutile d’attendre qu’elle soit rouge, d’ailleurs la conservation sera meilleur car vous ne les mâcher pas. Pour qu’elles mûrissent dans de bonne condition mettez-les sur du papier journal au des boites en cartons.

Comments are closed.