Webjardiner

Astuces jardinage

samedi 28 mars 2020 

 Tendance carrelage
 Passion faune et flore       
 Fabricant Leneindre
 Treillages.com


 
Menu général :
Jardin potager
Jardin d'agrément
La flore sauvage
Linkxchange :
Photos aléatoires
Livre d'or :
Les nouvelles du forum

Inscription
Désinscription

Principe général des purins

Les purins de plantes sont des décoctions fermentées obtenues par macération de certaines espèces sauvages dans de l’eau de pluie. Ils se présentent sous la forme d’un liquide noirâtre à l’odeur marquée, et peuvent être employés à de multiples usages. Selon l’espèce mise à macérer et la durée de macération, le purin obtenu sert aussi bien à activer la végétation, qu’à agir comme insecticide ou encore comme engrais. Voici comment procéder d’une façon générale…

1.    on fabrique un purin en entassant des plantes dans un grand récipient non métallique (un tonneau est parfait), jusqu’à la moitié de sa hauteur, puis en l’emplissant d’eau de pluie. Ensuite, laissez macérer.
2.    Une macération de quelques jours donne un purin propre à activer la végétation. Ce purin peut être utilisé en y faisant tremper de jeunes plants avant de les mettre en terre.
3.    Une macération d’une dizaine de jours donne un purin très efficace comme insecticide.
4.    Un purin de plusieurs semaines agit comme un véritable engrais. Une fois filtré, il faut en arroser le sol au pied des plantes.
5.    N’oubliez pas de récupérer les plantes macérées une fois le purin utilisé : elles constituent un excellent activateur de compost, ou peuvent être incorporées à la terre au pied des arbres à la fin de l’hiver.
6.    La plupart des « mauvaises herbes » sont propres à donner un excellent purin, surtout en mélange afin de profiter des apports de chacune.
7.    Certains purins obtenus à partir d’une seule plante ont cependant des vertus particulières… qui seront abordés dans les fiches propres à chaque plantes …

Cependant, les techniques pour obtenir ces « purins » diffèrent aussi quelque peu :


Fiches techniques

Faire une décoction

•    Tremper durant 24 h 1 kg de végétaux hachés dans 10 l d’eau de pluie.
•    Faites bouillir, couvert,  20 à 30 min.
•    Laisser refroidir sous couvercle. Il est indispensable pour conserver les essences volatiles : elles risqueraient  de s’échapper avec la vapeur.
•    Filtrer puis verser dans un bidon en plastique.
•    Ce type de préparation ne se garde que très peu de temps. Il convient donc de l’utiliser dans les 48 h.

Précautions

1.    Travailler plutôt des petites quantités (10 à 20 l).
2.    Employer de l’eau de pluie.
3.    Utiliser des récipients en plastique suffisamment grands pour que les plantes baignent bien.
4.    Préférer des plantes fraîchement récoltées, ayant poussé à l’état sauvage et à l’écart des cultures traitées.
5.    Hacher très finement  de manière qu’il ne reste plus aucun végétal.
6.    Brasser énergiquement le mélange tous les jours.
7.    Filtrer correctement pour enlever tout résidu : la décoction risquerait de fermenter à nouveau.
8.    Respecter les temps de conservation de la décoction.
9.    Stocker exclusivement dans des bidons ou ¬cubitainers en plastique, et si possible dans un lieu à l’abri de la lumière.


Faire une macération

•    Hacher les végétaux.
Faire tremper dans de l’eau froide à température ambiante, pendant 1 à 2 semaines.
•    Prévoir 1 kg de plantes pour 10 l d’eau.
La fermentation sera plus rapide si la température extérieure est élevée.
Brasser chaque jour.
•    Filtrer soigneusement le mélange quand il ne produit plus de bulles, car cela signifie que la fermentation est terminée.
•    Verser dans un bidon.
Conservation : filtrée et non diluée, elle se conserve plusieurs semaines à l’abri de la chaleur et de la lumière.

Précautions
1.    Être conscient que toutes ces préparations fabriquées chez soi ne peuvent pas résoudre tous les problèmes.
2.    Attention à la dilution  de la macération, car elle varie en fonction de l’usage !
3.    Il est recommandé de respecter au minimum un délai de 2 ou 3 jours avant de consommer les plantes traitées et rincées.
4.    Eviter de pulvériser les macérations si le jardin est en plein soleil ou s’il est exposé à un vent fort.
5.    Pulvériser toujours tôt le matin ou alors tard le soir.


Faire une infusion

•    Hacher grossièrement 1 kg de plantes, puis les  plonger dans 10 l d’eau de pluie.
Porter à ébullition.
•    Arrêter la source de chaleur aux premiers bouillons.
Couvrir, laisser infuser 12 h sous couvercle.
•    Filtrer l’infusion dans une passoire.
Jeter les feuilles.
•    Verser la préparation dans un bidon en plastique.

Précautions
Les infusions se conservent mal. Il  faut donc les utiliser dans un délai de 48 h au maximum.

avec l'aimable participation pour la redaction de cette article de jben (Jean-Benoit)


Partenaires: Passion faune et flore | Tendance-carrelage | Abri de jardin | Lienendur | Au petit potager | Petz-passionanimaux |




Les connectés : (1 membre - 39 visiteurs - 3900 visites aujourd’hui) ♦ 9 684 861 visiteurs depuis le 06/09/2002