Webjardiner

Astuces jardinage

jeudi 23 janvier 2020 

 Tendance carrelage
 Passion faune et flore       
 Fabricant Leneindre
 Treillages.com


 
Menu général :
Jardin potager
Jardin d'agrément
La flore sauvage
Linkxchange :
Photos aléatoires
Livre d'or :
Les nouvelles du forum

Inscription
Désinscription

Le marcottage

Le marcottage



Le Marcottage consiste à provoquer l'émission de racines adventives sur certains rameaux encore adhérents au pied-mère, et à les en séparer ensuite pour en faire autant de nouvelles plantes semblables en tous points à la première.
Tout rameau enraciné, après avoir été enterré, constitue une marcotte. Vous avez avantage à marcotter, chaque fois que vous avez affaire à des espèces qui ne peuvent être reproduites fidèlement par semis (noisetier), qui ne s'enracinent pas par boutures ou qui sont rebelles au greffage.

 

Le marcottage en butteLe marcottage simple




Lorsque vous couchez une branche en terre pour en relever l'extrémité hors du sol (fig. 2) vous faites une marcotte simple, ou marcotte par couchage, provin, etc.... C'est le procédé qui est employé dans la vigne pour remplacer les pieds manquants.

Un seul arbre rabattu près du sol et dont les nombreuses branches constituent une touffe se prête à l'obtention de plusieurs marcottes (par exemple le noisetier).              

Vous pouvez obtenir les pieds-mères de cognassier, de doucin ou de paradis, de Saint-Julien en recépant des pieds vigoureux à 10 centimètres au-dessus de terre.

Ils émettent au printemps de nombreuses pousses  que vous n'avez qu'à butter en taupinière (fig. 1) si les pieds-mères sont espacés et, en billons, s'ils ont été plantés à 0 m. 40.

Procédez en février, au buttage des tiges de cognassier qui se sont développées depuis le printemps précédent. Buttez en fin juin les jeunes tiges de l'année des paradis et doucins. La base enterrée de chaque rameau s'enracinera progressivement jusqu'en décembre. Il vous suffit de sevrer1  en hiver en détachant  autant que possible avec leur talon les différentes productions enracinées pour obtenir autant d'individus nouveaux et semblables au pied-mère. Vous pouvez alors les planter en pépinière à 0 m. 4o d'intervalle pour les greffer en juillet-août de la même année .            

C'est le procédé de marcottage en butte ou cépée qui, avec le marcottage par couchage, sont à beaucoup près les plus employés.

1 .Pour sevrer une marcotte simple, contentez-vous de la couper un an plus en S, fig. 1(en hiver), pour disposer librement du nouveau plant enraciné.

 

<<< Bouturage
Drageonnage>>>

Partenaires: Passion faune et flore | Tendance-carrelage | Abri de jardin | Lienendur | Au petit potager | Petz-passionanimaux |




Les connectés : (0 membre - 20 visiteurs - 243 visites aujourd’hui) ♦ 9 418 789 visiteurs depuis le 06/09/2002