Webjardiner

Astuces jardinage

vendredi 23 octobre 2020 

 Fabricant Leneindre
 Treillages.com
 mediaseine.fr
 Tendance carrelage
 Design Vegetal       
Menu général :
QR code :
QR_code

Code pour le forum en cours :


Code HTML en cours :
Jardin potager
Jardin d'agrément
La flore sauvage
Linkxchange :
Photos aléatoires
Livre d'or :
Les nouvelles du forum

Inscription
Désinscription

Forum : Masquer l’entête

Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


[Un site de botanique exceptionnel]  [15 réponses]





                         Auteur                      |                                                                                  réponse
 ddd 
starsj6.png
Habitué(e) du jardin

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien samedi 10 janvier 2015 à 19:00  
Je suis tombée par hasard sur le terme "Condupliqué", je comprends maintenant pourquoi ils sont si nombreux dans notre vaste monde ! smiley s smiley ss215s.png .png smiley s smiley ss221s.png .png"


Bravo Momone, celle la m'avait échappée. smiley sg3aglolg3ag.gif smiley sg3aglolg3ag.gif smiley sg3aglolg3ag.gif smiley sg3aglolg3ag.gif (chouette j'ai trouvé le bouton des smiley, merci Paprika)


Réponse ci-dessus posté le samedi 10 janvier 2015 : 18:57




Citation de bourru :
Bonne nouvelle, un éditeur, Ulmer, vient d'imprimer le Vocabulaire iIlustré de Botanique,
que Maurice Reille a composé (en croyant bon de changer le sobre titre initial pour un autre, nunuche mais tendance, Dictionnaire Visuel de Botanique)
Mauvaise nouvelle, l'éditeur a fixé le prix à 29 ¤..


Ben ou est la mauvaise nouvelle, Pourquoi le Maurice, travaillerait-il gratuitement?

Le jardin est une école de patience
Remonter
 bourru 
starsj7.png
Grand(e) jardinier(e)

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien samedi 10 janvier 2015 à 19:36  

Citation de ddd :
Ben ou est la mauvaise nouvelle, Pourquoi le Maurice, travaillerait-il gratuitement?

DDD, tu connais le monde de la semence à merveille, mais je crois que
tu ne connais STRICTEMENT RIEN à celui de l'édition.
Une part infime du prix du livre revient à l'auteur et ce n'est jamais lui qui fixe le prix de vente.
De quoi se compose le prix d'un livre?
La plus grosse part, c'est la rémunération du circuit de vente.
Les frais de fabrication (papier, composition, impression) viennent en second.
La part de l'éditeur est faible, parfois négative. Ce qui explique souvent leur frilosité entrepreneuriale.
Quant à la part de l'auteur, c'est l'épaisseur du trait
Le prix est fonction du pari (ambitieux ou frileux) que fait l'éditeur sur la diffusion escomptée.
Livre auquel on croit peu? >> tout petit tirage >> prix élevé pour équilibrer.
Tirage ambitieux >> prix de vente, descend à moins de 15 ¤, mais on risque le bouillon..
(Bouillon >> les exemplaires invendus, qui partent au pilon)

Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Mon Blog Des fiches sérieuses sur les fruitiers, des coups de gueules polémiques, et quelques poèmes farfelus.
Remonter
 ddd 
starsj6.png
Habitué(e) du jardin

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien samedi 10 janvier 2015 à 20:06  
Ben oui, mon cher Bourru, c'est l'éditeur ce sinistre exploitant qui pique tout le fric.

Remarque c'est pareil pour les semences, c'est l'éditeur du paquet qui pique tout le fric...

et c'est dommage pour l'ex première Dame de France, c'est son éditeur qui va faire fortune. smiley ss222s.png smiley ss222s.png

Le jardin est une école de patience
Remonter
 bourru 
starsj7.png
Grand(e) jardinier(e)

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien samedi 10 janvier 2015 à 20:39  

Citation de ddd :
Ben oui, mon cher Bourru, c'est l'éditeur ce sinistre exploitant qui pique tout le fric.

C'est strictement le contraire de ce que je viens d'écrire.
Tu ne lis pas, ou cela t'arrange?


Citation de bourru :
La part de l'éditeur est faible, parfois négative.

l'éditeur n'est quasi jamais un "sinistre exploitant" mais
c'est le plus souvent un entrepreneur frileux.



Réponse ci-dessus posté le samedi 10 janvier 2015 : 20:26




Citation de ddd :
Ben oui, mon cher Bourru, c'est l'éditeur ce sinistre exploitant qui pique tout le fric.


C'est strictement le contraire de ce que je viens d'écrire.
Tu ne lis pas, ou cela t'arrange?


Citation de bourru :
La part de l'éditeur est faible, parfois négative.


l'éditeur n'est quasi jamais un "sinistre exploitant" mais
c'est le plus souvent un entrepreneur frileux.


Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Mon Blog Des fiches sérieuses sur les fruitiers, des coups de gueules polémiques, et quelques poèmes farfelus.
Remonter
 ddd 
starsj6.png
Habitué(e) du jardin

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien samedi 10 janvier 2015 à 22:14  
Mille excuses mon cher Bourru.

J'avais lu trop vite, alors je recommence.

Ben oui, mon cher Bourru, c'est le circuit de vente ce sinistre exploitant qui pique tout le fric.

Remarque c'est pareil pour les semences, c'est le circuit de vente du paquet qui pique tout le fric...

et c'est dommage pour l'ex première Dame de France, c'est le circuit de vente de son livre qui va faire fortune. smiley s smiley ss222s.png .png smiley s smiley ss222s.png .png

Le jardin est une école de patience
Remonter



Remonter

[Un site de botanique exceptionnel]  [15 réponses]





Partenaires: Passion faune et flore | Tendance-carrelage | Abri de jardin | Lienendur | Au petit potager | Petz-passionanimaux |




Les connectés : (0 membre - 48 visiteurs - 173 visites aujourd’hui) ♦ 10 499 237 visiteurs depuis le 06/09/2002