Webjardiner

Astuces jardinage

samedi 25 juin 2022 

 Plantes plaisir passions
 Treillages.com
 mediaseine.fr
 Tendance carrelage
 Design Vegetal       
Menu général :
QR code :
QR_code

Code pour le forum en cours :


Code HTML en cours :
 Module QR Code © 2022  
Jardin potager
Jardin d'agrément
La flore sauvage
Linkxchange :
Photos aléatoires
Livre d'or :
Les nouvelles du forum

Inscription
Désinscription

Forum : Masquer l’entête

Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


[Noyer] taille de formation  [15 réponses]





                         Auteur                      |                                                                                  réponse
lemontval
starsj4.png
A les bases du jardinage

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien mercredi 4 décembre 2013 à 20:30  
Sujet déplacé le 12/08/2016 à 16:05 Par roling.
Bonsoir à tous,
est-ce que quelqu'un sait quand faire la taille de formation du noyer ??
Merci d'avance.
Édité 1 fois - Dernière édition: 14/12/2014 à 15:23 Par roling.


Remonter
 Deckard57 
starsj1.png
Graine de jardinier(e)

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien mercredi 4 décembre 2013 à 21:57  
Je me trompe peut-être mais il me semble qu'un noyer ne se taille pas.
Remonter
Ω jben 
Modérateur
starsr10.png
Jardinier(e) émérite

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien jeudi 5 décembre 2013 à 05:19  
Bonjour !

Je cite un pépiniériste ... mais des spécialistes te diront qu'effectivement les noyers n'aiment pas les coupes... qu'il faut limiter au strict nécessaire...

  Citation :
Taille du Noyer

Taille de formation

Le type de fructification et le port de l'arbre vont déterminer la taille de formation la mieux adapté.

On distingue deux types de fructification:

Les variétés à fructification sur brindilles terminales: Franquette, Meylannaise, Parisienne, Corne,....: Les bourgeons à fruit, localisés à l'extrémité des rameaux d'un an sont essentiellement situés en périphérie de l'arbre. Ces variétés peuvent être formées indifféremment en gobelet ou en axe.
Les variétés à fructification sur brindilles latérales: Lara, Fernor, Fernette,...: Les bourgeons à fruit sont insérés sur les rameaux d'un an qui sont situés tout au long des branches. La forme en axe structuré ou libre est mieux adaptée.
La première année nous conseillons de ne pas recéper le plant à la plantation pour:

Favoriser les mises en réserve et permettre un bon développement du système racinaire.
Eviter de sensibiliser le plant au gel d'automne sur bois.
Pour des plants de vigueur suffisante (plants de deux ans), il est possible de commencer la formation de l'arbre.

taille%20noyer.jpg


Taille d'entretien

La taille d'entretien est indispensable pour conserver une plantation d'un bon niveau qualitatif principalement en ce qui concerne le calibre. Elle favorise la pénétration de la lumière dans l'arbre et assure un équilibre entre la vigueur végétative et la fructification des arbres.



On peut la situer:

Pour Lara entre 5 et 7 ans
Pour Fernor entre 6 et 8 ans
Pour Franquette et autres variétés à fructification terminale entre 10 et 12 ans


1er étape: Création de la cheminée

Il s'agit de créer un puit de lumière par le nettoyage de l'intérieur de l'arbre sur l'axe proprement dit et sur la base des branches fruitières (1er tiers) ou sur le départ des charpentières.



2nd étape: Intervention sur les branches fruitières, 1 à 2 ans après la création de la cheminée

Supprimer les branches fruitières en surnombre. Eviter les superpositions directes de branches.
Supprimer les branches trop basses.
Sur les branches fruitières proches de l'horizontale, il faut supprimer les points de fructification mal alimentés qui se situent sous la branche fruitière.

Coordinateur au GAL Pays des Condruses
(http://www.galcondruses.be/)
Artiste photos nature
(Sur flickr.com : 134803364@N04 ou https://www.facebook.com/JBandcophotos)
"Mon métier c'est de vous dire que tout est possible !"
Julos Baucarne


Remonter
 lemontval 
starsj4.png
A les bases du jardinage

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien jeudi 5 décembre 2013 à 08:36  
Merci des réponses, mais le problème c'est que c'est un noyer de deux mètres qu'on m'a donné et qui est très mal parti. Il a des ramifications depuis le bas et même une charpentière depuis le sol. Pour moi c'est impératif de lui faire une formation, j'ai cherché dans Google et j'ai trouvé des versions très variées donc je suis un peu interrogatif !!! smiley sg3agcomprends_pog3ag.gif
Édité 1 fois - Dernière édition: 05/12/2013 à 08:42 Par lemontval.


Remonter
Ω jben 
Modérateur
starsr10.png
Jardinier(e) émérite

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien jeudi 5 décembre 2013 à 09:33  
Bonjour !

Je pense que le plus simple serait de nous mettre une photo...

Et on pourrait la reprendre pour te proposer d'identifier les branches à couper ou non et reformer ton arbre ! ;-)

Coordinateur au GAL Pays des Condruses
(http://www.galcondruses.be/)
Artiste photos nature
(Sur flickr.com : 134803364@N04 ou https://www.facebook.com/JBandcophotos)
"Mon métier c'est de vous dire que tout est possible !"
Julos Baucarne


Remonter
 ddd 
starsj6.png
Habitué(e) du jardin

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien jeudi 5 décembre 2013 à 12:43  
Bonjour.

Ben oui ce serait peut-être mieux avec une photo;

ceci dit, on s'aperçoit encore une fois que les jardiniers aiment compliquer les choses.

C'est pourtant simple.
Principe de base, le jardinier n'est qu'un arrangeur de la nature, il peut toujours inventer des modes de culture en fonction de son besoin, mais il ne peut jamais s'affranchir des lois de la nature.

Première règle pour la taille. On peut tailler n'importe quoi, n'importe quand, mais on ne peut jamais tailler n'importe comment.

Deuxième règle en matière de taille. Suivant son besoin, le jardinier ne peut pratiquer que deux sortes de taille fruitière. La taille de formation ou taille de restauration, (c'est la même chose) et la taille de fructification.

Troisième règle: La taille de formation ou restauration est toujours obligatoire car elle affecte l'allure générale de la plante, cette allure varie suivant le besoin du jardinier, la taille de fructification n'est jamais obligatoire, c'est une taille secondaire. Une plante sait fructifier toutes seules, sans intervention particulière.

Ensuite de cela il ressort qu'ici le forumeur désire un noyer qui ressemble à un arbre fruitier, avec un tronc et une couronne.

Pour cela, un peu de jugeote suffit, on coupe tout le long de la branche principale jusqu'à 1 ou 2 m, histoire de faire un tronc lisse et une couronne.

Puis ou on a décidé de faire la couronne, on laisse trois à 5 branches qui serviront de charpentières et on coupe tout ce qui pousse plus haut.

L'année prochaine suivant l'allure générale qu'aura pris l'arbre on recommence ou on fait une taille des charpentières, pour obtenir des sous charpentières. La fructification se fera toutes seules.

Le jardin est une école de patience
Remonter
 lemontval 
starsj4.png
A les bases du jardinage

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien jeudi 5 décembre 2013 à 13:18  
Ben oui c'est ça , mais la question c'est quand est-ce qu'on peut le faire ?? smiley sg3agcomprends_pog3ag.gif


Remonter
 ddd 
starsj6.png
Habitué(e) du jardin

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien jeudi 5 décembre 2013 à 15:38  
Le forumeur a écrit: "Ben oui c'est ça , mais la question c'est quand est-ce qu'on peut le faire ??"

La réponse est simple elle est dans le principe de base.
" On peut tailler n'importe quoi, n'importe quand, mais on ne peut jamais tailler n'importe comment."

Reste donc on ne peut tailler n'importe comment, c'est pourquoi une photo serait la bien venue pour connaître simplement la grosseur des branches à élaguer. (Supprimer) afin de savoir s'il y a des précautions particulières à prendre pour une cicatrisation sans faciliter l'entrée de maladies .
Si les sections sont faibles, aucune précaution particulière, faites marcher l'ébrancheur ou le sécateur.
Si la section est importante, faites marcher la tronçonneuse, mais la en effet c'est un peu plus compliqué, car il faudra bien s'assurer que les plaies puissent avoir le temps de cicatriser sans invasions diverses de maladies, de ravageurs ou de champignons.

désolé mais sans photo mon expertise s'arrêtera là, je ne peux que dire de faire attention car souvent le mieux (non maîtrisé) et l'ennemi du bien.

Le jardin est une école de patience
Remonter
 lemontval 
starsj4.png
A les bases du jardinage

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien jeudi 5 décembre 2013 à 16:54  
Merci beaucoup,
je n'ai pas de photo et mon verger n'est pas sur place, donc je posterai plus tard !!


Remonter
 jicé 
starsj5.png
Jardinier(e) connaisseur

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien vendredi 6 décembre 2013 à 19:32  
Bonsoir,

Le noyer peut se tailler, uniquement pour lui donner une belle forme, en juillet, alors qu'il est en pleine feuilles.
C'est le seul moment de l'année où il ne va pas pleurer.
Sinon, ce sont des verres de sève qui vont jaillir de la plaie.

ça paraît insensé, mais c'est pourtant la vérité.

Jean-Claude.
Venez donc faire un tour sur mon site:
jcboscher.jimdo.com

Remonter
 ddd 
starsj6.png
Habitué(e) du jardin

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien vendredi 6 décembre 2013 à 20:37  
Bonjour.

"Le noyer peut se tailler, uniquement pour lui donner une belle forme, en juillet, alors qu'il est en pleine feuilles.
C'est le seul moment de l'année où il ne va pas pleurer."

sachons raison garder, en quoi le terme pleurer peut s'appliquer à un végétal et même si cela était, pourquoi pleurer ne serait pas bénéfique pour le végétal, ici le noyer.

Ben oui quand on coupe une branche sur un arbre à feuille caduque en France entre mars et juin, la sève montante s'écoule par la plaie et lorsqu'on coupe une branche entre août et les gelées, la sève descendante s'écoule par la plaie.
en juillet, à l'équilibre, juste avant le basculement on peut en effet avoir qu'un simple petit filet dans un sens ou l'autre.

mais en quoi cela serait préjudiciable ou bénéfique pour le noyer?

cela n'a strictement aucune importance, la seule question est le rapport entre les blessures et le volume de la partie aérienne de l'arbre, mais c'est une autre histoire sauf à tout couper.

et pour les maladies on moins on est sûre d'une chose, tant que l'arbre" pleure", la plaie reste propre......, mais ça aussi c'est une autre histoire.

et pis, lorsqu'il y a en dehors de juillet une tempête qui élaguent les arbres est-ce pour cela qu'ils disparaissent?
La nature sait très bien répondre à la question, le jardinier devrait aussi.

Le jardin est une école de patience
Remonter




Remonter

[Noyer] taille de formation  [15 réponses]





Partenaires: Passion faune et flore | Tendance-carrelage | Abri de jardin | Petz-passionanimaux |




Les connectés : (0 membre - 70 visiteurs - 2868 visites aujourd’hui) ♦ 12 665 450 visiteurs depuis le 06/09/2002