Webjardiner

Astuces jardinage

samedi 10 avril 2021 

 Fabricant Leneindre
 Treillages.com
 mediaseine.fr
 Tendance carrelage
 Design Vegetal       
Menu général :
QR code :
QR_code

Code pour le forum en cours :


Code HTML en cours :
 Module QR Code © 2021  
Jardin potager
Jardin d'agrément
La flore sauvage
Linkxchange :
Photos aléatoires
Livre d'or :
Les nouvelles du forum

Inscription
Désinscription

Est-il utile de prendre de la vitamine D ?

Article posté par Chtismis.
Paru le mardi 22 janvier 2013 à 10:27
Vu 2090 fois.
Note : etoiles5 (2 votes)

Est-il utile de prendre de la vitamine D ?

La vitamine D



Cette article parle de la vitamine D.

>>Masquer les commentaires  [3]

Commentaire n°3/3 :: Vitamine D bénéfique contre la tuberculose

Remonter Posté le 24/01/2013 par Chtismis

 
Vitamine D bénéfique contre la tuberculose

Bonjour,
La vitamine D bénéfique contre la tuberculose

Mots clés : tuberculose, vitamine D, Immunité, Infectiologie

- le 03/09/2012



La «vitamine du soleil» réduit sensiblement la réaction inflammatoire liée à l'infection.


L'effet positif de la vitamine D contre la tuberculose se confirme. Une étude britannique publiée ce mardi dans les Pnas(Proceedings of the National Academy), la revue de l'Académie américaine des sciences, envisage même de supplémenter en vitamine D les personnes recevant un traitement antimicrobien contre d'autres infections pulmonaires, comme les pneumonies.

Présente dans certains aliments (en particulier les poissons gras), la vitamine D a la particularité d'être naturellement sécrétée par l'organisme sous réserve de s'exposer (mais pas trop pour éviter de développer un cancer cutané) aux rayons UVB émis par le soleil, principalement en été.

Son rôle bénéfique contre le rachitisme de l'enfant ou les maladies du squelette (ostéoporose, ostéomalacie) a justifié la prise quotidienne par des générations d'enfants de la fameuse cuillerée d'huile de foie de morue. Laquelle a été remplacée depuis une quarantaine d'années par de la vitamine D synthétique, au goût moins prononcé, délivrée sous forme de gouttes ou d'ampoules.

Le public sait moins, en revanche, que celle que l'on surnomme la «vitamine du soleil» a la particularité de stimuler le système immunitaire et donc d'aider notre organisme à lutter contre certains agents pathogènes. L'an passé, l'équipe dirigée par Adrian Martineau, du National Institute of Medical Research, à Londres, publiait dans le Lancet une étude montrant que le bacille de Koch (l'agent responsable de la tuberculose) était plus vite éradiqué chez les patients sous antibiothérapie recevant une supplémentation en vitamine D comparé à d'autres traités avec les mêmes antibiotiques et un placebo.

Réduire la douleur

L'analyse des crachats montrait que le bacille de Koch disparaissait en 36 jours chez les premiers contre 43,5 jours chez les seconds. Soit une différence de 7,5 jours a priori peu significative. Sauf chez les patients porteurs d'un variant particulier du gène du récepteur de la vitamine D où elle était nettement plus marquée. «Cela montrait que la vitamine D optimise le traitement antibiotique chez les patients qui ont le“bon”profil génétique sans pour autant faire de mal aux autres», explique le Dr Jean-Claude Souberbielle, endocrinologue à l'hôpital Necker à Paris.

L'étude publiée mardi dans les Pnas par la même équipe franchit un palier supplémentaire en montrant que la vitamine D réduit aussi les effets inflammatoires de l'infection chez les patients de la même cohorte qui ont poursuivi la supplémentation jusqu'au terme de l'essai et ce, quel que soit leur statut génétique.

«Cette découverte est très intéressante notamment dans le cas de tuberculose cérébrale ou cardiaque où la réaction inflammatoire est particulièrement nocive, souligne le Pr Jean-Paul Viard, infectiologue à l'Hôtel-Dieu (Paris). En outre, c'est la première fois que l'on trouve une description aussi complète de l'action de la vitamine D sur autant de marqueurs du système immunitaire.»

Enfin, en accélérant le processus de guérison, la vitamine D réduit la période où le malade est contagieux ainsi que la douleur générée par les lésions pulmonaires.
 
avatar

Chaque coup de colère est un coup de vieux, chaque sourire est un coup de jeune. » (Proverbe Chinois)
C’est dans l’adversité que se révèlent les vrais amis. (Cicéron)
La honte n'est pas toujours la conscience du mal que nous faisons, elle est souvent la conscience du mal qu'on nous fait. (Paul Morand)
Nous sommes des Trésors de l'humanité appelés à disparaître.

Mon blog
Info pollinis

Commentaire n°2/3 :: Vitamine D

Remonter Posté le 23/01/2013 par Chtismis

 
Bonjour Mara,
C'est exacte en Septembre 2012 mon médecin nous en a donné pour la première fois et depuis une empoule par mois.
Pour tant il le savait que c'est utile "avec mes handicaps"
Merci Mara pour ce commentaire j'en mets un autre dès que possible pour cette vitamine
JM smiley s8g29g.gif smiley sg23gbeerg23g.gif smiley sg3agangeg3ag.gif smiley sg3agbjg3ag.gif smiley sg3agbjg3ag.gif
 
avatar

Chaque coup de colère est un coup de vieux, chaque sourire est un coup de jeune. » (Proverbe Chinois)
C’est dans l’adversité que se révèlent les vrais amis. (Cicéron)
La honte n'est pas toujours la conscience du mal que nous faisons, elle est souvent la conscience du mal qu'on nous fait. (Paul Morand)
Nous sommes des Trésors de l'humanité appelés à disparaître.

Mon blog
Info pollinis

Commentaire n°1/3

Remonter Posté le 22/01/2013 par Pistou

 
Bonjour,

Je viens apporter mon petit avis et mes observations concernant la vitamine D.
Même avec des carences importantes les médecins s'en fichent complètement de donner une ordonnance. PIRE, beaucoup font la sourde oreille. A partir du moment où vous n'êtes plus un bébé, c'est comme si ce n'était plus utile.

Nous sommes aussi beaucoup à faire du jardinage et passer pas mal de temps dehors et malgré cela être carencés en vitamine D.
Il faut savoir que si la carence favorise les maladies, certaines pathologies ou traits génétiques empêchent l’absorption ou la production normale de vitamine D. Par exemple, les intolérants au gluten, c½liaques ou atteints par la maladie de Crohn n'absorbent presque pas la vitamine D. D'ailleurs ils absorbent très mal les nutriments ou alors les changent dans des substance dangereuses pour son propre corps. Par exemple le gluten peut se changer en opioïdes et provoque différentes maladies auto immunes. A l'inverse, d'autres substances comme les métaux lourds passent beaucoup plus facilement la barrière intestinale.

Le problème avec les intolérance alimentaires...c'est qu'en fait il n'y a aucune étude exacte qui puisse dire combien de personnes sont touchées. Pour une raison très simple: il est plus facile de prescrire un médicament pour essayer de soulager l'estomac ou différentes douleurs que de se casser la tête à essayer de trouver la source du problème. Et en plus ça rapporte.

Ce que je veux dire c'est que tout est lié. Conseiller aux gens de s'exposer au soleil ou de prendre de la vitamine D c'est pas vraiment intéressant alors qu'on vend des crèmes à n'en plus finir et que certains médecins attendent tout simplement de vous voir sur le billard.
Et comme les profils génétiques et les intolérances alimentaires sont très très peu recherchés, personne ne pourra dire d'emblée à un patient qu'en fait il est prédisposé à différents problèmes qui l’empêchent d'absorber comme il faut cette vitamine (ou autre chose).

Lorsqu'il s'agit d'un médicament presque tout le monde comprend qu'il peut faire du mal ou du bien, qu'il peut avoir des effets secondaires (mauvais ou bon d'ailleurs, et ils planchent là dessus aussi), on a en tête le fait que c'est une molécule et ça paraît être quelque chose de tout à fait à part.
Et c'est vrai.
Mais il faut ajouter que tout ce qu'on mange et boit ce sont des molécules. Et que si heureusement beaucoup d’entre elles nous sont bénéfiques, certaines provoquent des ravanges importants sans même qu'on s'en rendre compte. Après quoi on met la note sur le compte de l'âge, du pas de bol, du "c'est comme ça", sans faire de lien. Alors que beaucoup de choses auraient pu être évitées en travaillant en amont.
Comme par une prise de vitamine D ou en cherchant la raison d'une mauvaise assimilation/production.
 
avatar

Partenaires: Passion faune et flore | Tendance-carrelage | Abri de jardin | Lienendur | Au petit potager | Petz-passionanimaux |




Les connectés : (1 membre - 62 visiteurs - 3065 visites aujourd’hui) ♦ 10 989 422 visiteurs depuis le 06/09/2002