Webjardiner

Astuces jardinage

lundi 20 janvier 2020 

 Tendance carrelage
 Passion faune et flore       
 Fabricant Leneindre
 Treillages.com


 
Menu général :
Jardin potager
Jardin d'agrément
La flore sauvage
Linkxchange :
Photos aléatoires
Livre d'or :
Les nouvelles du forum

Inscription
Désinscription

Une souris dans une brique de soupe

Article posté par Ωpathinini.
Paru le mercredi 26 décembre 2012 à 07:27
Vu 877 fois.
Note : etoiles1 (1 vote)

Une souris dans une brique de soupe





Christiane Ropers, une Nivernaise 61 ans, aura du mal à savourer son réveillon de Noël, selon nos confrères de France 3 Bourgogne. Cette Nivernaise a découvert une souris morte dans la brique de soupe qu’elle avait consommée.

Christiane Ropers vient de subir une opération de l’estomac. Les médecins lui ont prescrit des aliments liquides pendant un mois. En rentrant de la clinique samedi 22 décembre, elle a opté pour une soupe toute faite « moulinée aux 7 légumes, sans colorant ni conservateur ». Elle a coupé l’extrémité de la brique avec une paire de ciseaux et en a versé une partie pour la réchauffer. Elle a aussitôt remis la brique à moitié pleine au frigidaire pour le lendemain. Dimanche, alors qu’elle verse le reste de la soupe dans une casserole pour la réchauffer, elle s’aperçoit qu’une partie de la boîte reste compacte. Elle pense qu’il s’agit de légumes qui se sont agglomérés. Elle agite la brique et c’est là qu’elle voit sortir les pattes de la souris et sa queue. « D’habitude, je ne me laisse pas facilement abattre », a déclaré Christiane Ropers à nos confrères de France 3 Bourgogne. « Mais, là je ne peux plus rien avaler depuis samedi midi. J’y ai pensé toute la nuit. Comme je viens d’être opérée, je me suis dit pourvu que je n’ai rien attrapé avec cette bestiole qui doit être pleine de germes. »

« J’aimerais que Liebig m’appelle pour me présenter ses excuses », indique Christiane Ropers. « Je me demande aussi s’il ne faut pas retirer le lot entier de la vente. La date de péremption va jusqu’en décembre 2013. Je n’ose imaginer dans quel état aurait été le produit s’il avait été consommé seulement à ce moment-là. »

De son côté, l’entreprise indique que « tout est actuellement mis en œuvre pour tenter de comprendre ce qu'il s’est passé ». En attendant le dénouement de l’histoire, le couple a gardé « la brique, le restant de soupe et la bestiole » pour que l’enquête puisse être menée à terme et qu’on détermine comment l’animal a pu arriver là.

Partenaires: Passion faune et flore | Tendance-carrelage | Abri de jardin | Lienendur | Au petit potager | Petz-passionanimaux |




Les connectés : (0 membre - 97 visiteurs - 482 visites aujourd’hui) ♦ 9 407 108 visiteurs depuis le 06/09/2002