Webjardiner

Astuces jardinage

mercredi 1er février 2023 

 Fabricant Leneindre
 Treillages.com
 mediaseine.fr
 Tendance carrelage
 Passion faune et flore       
Menu général :
QR code :
QR_code

Code pour le forum en cours :


Code HTML en cours :
 Module QR Code © 2023  
Jardin potager
Jardin d'agrément
La flore sauvage
Linkxchange :
Photos aléatoires
Livre d'or :
Les nouvelles du forum

Inscription
Désinscription

Forum : Masquer l’entête

Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


traitement biodegrable contre le [mildiou]   [10 réponses]

                      Auteur                      |                                                                                  réponse
cedsid
starsj1.png
Graine de jardinier(e)

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien vendredi 15 septembre 2017 à 12:55  
Sujet déplacé le 15/09/2017 à 14:55 Par npk60480.
Pour une plante touchée par le mildiou, je conseillerai tout d'abord une taille soignée de toutes les feuilles atteintes et ensuite un traitement au bicarbonate.
J'ai testé cette méthode cette année sur un plant de basilic presque mort, dont tout le tronc était attaqué de mildiou.
J'ai traité 2 jours de suite et je suis parti en vacances.
A mon retour j'ai pu constaté que le basilic était de nouveau en forme et faisait plein de nouvelles pousses.
Le tronc est devenu plus clair comme s'il avait cicatrisé.
J'ai utilisé le traitement qui suit :
-1 l d'eau
-8 gr de bicarbonate de soude ( faire d'abord chauffer l'eau pas trop chaude et y diluer le bicarbonate).
- 1 cuillère à soupe de savon noir liquide (agent mouillant pour une meilleure tenue sur les feuilles).
Laisser refroidir avant de pulvériser.Traiter 2 ou 3 fois sur 1 semaine.
Voici une photo démontrant bien l'efficacité du traitement.Le basilic thai de droite qui etait presque mort est aussi en train de repartir...

P8200025.jpg


Ce traitement ne fera pas disparaitre les taches sur les feuilles mais il limitera leur propagation et permettra à la plante de retrouver un nouveau souffle...
Édité 2 fois - Dernière édition: 22/09/2017 à 10:33 Par cedsid. Raison: crochets
Remonter
Ψ npk60480 
Administrateur
stars13.png
Jardinier(e) forumeur(e)

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien vendredi 15 septembre 2017 à 14:54  
Message Automatique
Bonjour,

Veuillez utiliser notre hébergeur d'images.
1 - Lien pour héberger vos images ou vous inscrire.
2 - Tutoriel pour héberger vos images.

Merci d'avance. L'équipe Webjardiner.

Jean-Marie
Remonter
 mini38 
starsj3.png
Novice en jardinage

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien jeudi 21 septembre 2017 à 21:30  
Merci Jean-Marie pour cette astuce est-ce que çà marche pour d'autres plantes aussi ?comme les tomates ou poivrons ect ....

""L'ignorant affirme --le savant doute--le sage réfléchit ""
""Aristote ""
Remonter
Ω Phil 02 
Modérateur
starsr9.png
Jardinier(e) expert(e)

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien jeudi 21 septembre 2017 à 22:13  
Déjà essayé sur des tomates, elles sont toutes parties à la poubelle avant qu'une seule arrive à maturité.
Parlons d'autres choses...
Remonter
 Bernard7895 
starsj3.png
Novice en jardinage

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien jeudi 21 septembre 2017 à 23:17  
Bonjour cedric, bonjour à tous,

Je ne parlerai ici que de mon expérience personnelle avec les tomates et avec les pommes de terre. Les tomates d'abord. Et, précision première, voilà environ 6 ou 7 ans que je ne cultive plus de tomates que sur une planche - toujours la même - sur laquelle je mets environ 10 centimètres de compost d'un an (donc du compost demi frais). Autant dois-je faire face à de problèmes de plus en plus nombreux pour mes autres cultures, autant, pour les tomates, ai-je lieu d'être satisfait. Depuis plusieurs années, le mildiou n'apparaît plus, ou, tout au moins ai-je lieu de supposer que les rares anomalies temporaires auxquelles mes tomates font face, n'appartiennent pas au mildiou. Dernièrement, c'est à dire dans les cinq dernières années, je n'ai mis que des plants de Coeur de boeuf et de ??? (le nom de l'espèce me reviendra, je vous en ferai part) ; actuellement et depuis 2 ans, rien que des Coeur de Boeuf. Je pratique, en effet, la taille soignée, tout en laissant tout de même un maximum de feuille sur les plants. J'utilisais autrefois la bouillie bordelaise, mais ceci ne s'avère plus nécessaire, l'usage de cette mixture étant limitée, chez moi, aux pommes de terre... et là, les résultats étaient beaucoup moins bons... Lorsque le mildiou se déclarait sur mes plants de pommes de terre, c'est à dire, en général quelques jours après la floraison, l'application de BB ne faisait que limiter les dégâts sans éradiquer la maladie. Il fallait pulvériser des doses massives de BB (bien davantage que ce qui était prescrit pour les tomates), et renouveler les applications après chaque pluie !! bonjour les dégâts... Quant aux résultats, ils étaient pour le moins mitigés ; J'arrivais à faire une maigre récolte de tubercules plus ou moins saines à consommer, même si le goût n'en paraissait pas altéré. Quant au mélange savon noir et bicarbonate, j'ai, en effet, essayé celà l'an dernier, non sur les tomates mais sur mes pommes de terre, avec un succès bien plus manifeste que celui de la BB. Par ailleurs, je pulvérise 5 à 6 fois par saison, avec l'aide d'un pulvérisateur à poudre, du "maerl", produit breton extrait d'algues marines riche en CaCO3 (calcaire neutralisant l'acidité des feuilles), ainsi qu'en carbonate de magnésium et autres oligo éléments, produit à pulvériser sur le feuillage tôt le matin au moment de la rosée. Donc, côté tomates et pommes de terre, je pense avoir trouvé une solution viable, tout au moins pour l'instant.


Citation de cedsid :
Pour une plante touchée par le mildiou, je conseillerai tout d'abord une taille soignée de toutes les feuilles atteintes et ensuite un traitement au bicarbonate.
J'ai testé cette méthode cette année sur un plant de basilic presque mort, dont tout le tronc était attaqué de mildiou.
J'ai traité 2 jours de suite et je suis parti en vacances.
A mon retour j'ai pu constaté que le basilic était de nouveau en forme et faisait plein de nouvelles pousses.
Le tronc est devenu plus clair comme s'il avait cicatrisé.
J'ai utilisé le traitement qui suit :
-1 l d'eau
-8 gr de bicarbonate de soude ( faire d'abord chauffer l'eau pas trop chaude et y diluer le bicarbonate).
- 1 cuillère à soupe de savon noir liquide (agent mouillant pour une meilleure tenue sur les feuilles).
Pulvériser 2 ou 3 fois sur 1 semaine.
Voici une photo démontrant bien l'efficacité du traitement.Le basilic thai de droite qui etait presque mort est aussi en train de repartir...

P8200025.jpg


Ce traitement ne fera pas disparaitre les taches sur les feuilles mais il limitera leur propagation et permettra à la plante de retrouver un nouveau souffle...

vsPNJ.th.jpg
Remonter
 cedsid 
starsj1.png
Graine de jardinier(e)

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien vendredi 22 septembre 2017 à 10:31  
bonjour!
tout d'abord, je tiens à te remercier bernard pour avoir partagé ton experience à ce sujet.
c'est important de pouvoir débattre sur un sujet et d'apporter des précisions.
Je n'utilise pas de bouillie bordelaise car cette idée d'accumulation au sol ne ma plait pas beaucoup...
j'ai eu des resultat sur le basilic, c'est evident.
Si je l'avais laissé quelques jours de plus comme ca, il crevait à coup sur...

Phil02
"Déjà essayé sur des tomates, elles sont toutes parties à la poubelle avant qu'une seule arrive à maturité.
Parlons d'autres choses..."
je peux comprendre que tu aies eu une mauvaise expérience mais il me semble que peut être le dosage que tu as fait ne devais pas être bon.
Il faut également traiter le soir sinon les feuilles ou fruits peuvent plus facilement déguster...
En tous ça , cela a fonctionné sur mon basilic, c'est certain.
Pour les tomates cette année je n'ai pas essayer, elles n'etaient que très peu touchées.

Mini38
"Merci Jean-Marie pour cette astuce est-ce que çà marche pour d'autres plantes aussi ?comme les tomates ou poivrons ect ...."
Oui mini38, c'est une solution que tu peux appliquer sur les tomates.pour l'instant, chez moi je n'ai jamais eu de mildiou sur le poivron.
Attention de bien respecter le dosage, appliquer le traitement 2 ou 3 fois sur 1 semaine. Pulvériser le soir...
bon jardinage a tous!!!
Remonter
+ huguette 
starsj9.png
Jardinier(e) expert(e)

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien vendredi 22 septembre 2017 à 17:30  
Bonjour,

Je suis également sceptique sur l’utilisation du bicarbonate de soude.

j’utilise la bouillie bordelaise mais cette année je n'ai traiter qu’en début de saison car ensuite le temps n'était pas propice à la maladie.
Édité 1 fois - Dernière édition: 23/09/2017 à 08:29 Par Phil 02.

Un simple regard posé sur une fleur et voila
une journée remplie de bonheur.


Remonter
 Bernard7895 
starsj3.png
Novice en jardinage

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien samedi 23 septembre 2017 à 23:08  
Bonsoir Huguette,


Citation de huguette :
Bonjour,

Je suis également sceptique sur l’utilisation du bicarbonate de soude.

j’utilise la bouillie bordelaise mais cette année je n'ai traiter qu’en début de saison car ensuite le temps n'était pas propice à la maladie.


Moi aussi je suis - j'étais... - je suis toujours - sceptique... mais plus encore sur la bouillie bordelaise que sur le bicarbonate. Mon expérience est apparue comme un succès... même s'll est vrai que je n'ai pas la preuve que c'est le bicarbonate qui en est la cause... Il pourrait s'agir d'une coïncidence... Pourtant, il semble avéré que le feuillage de certains végétaux pourrait bénéficier d'un apport augmentant le pH, c'est à dire, neutralisant les acides ; et des produits tels que la chaux (du maerl par exemple) ou du bicarbonate, résoudraient de nombreux problèmes. Je cite un auteur belge (Paul Vandezande) qui, vers 1987, affirmait que des pulvérisations de Maerl (carbonate de calcium mêlé à des extraits d'algues de Bretagne riches en oligo éléments), à sec sur le feuillage, en retardaient le jaunissement et le développement des maladies cryptogamiques. J'ai pris cela comme une recette non démontrée, mais les résultats que j'ai obtenus tendent à en confirmer la pertinence. L'un et l'autre, bicarbonate et maerl, sont des apports neutralisant l'excès d'acidité. Le Maerl est éminemment supérieur par sa teneur en oligo éléments, mais sa disponiblilité n'est pas garantie sur le long terme, car la ressource a été déclarée interdite à l'exploitation pour des raisons de sauvegarde ; ce que l'on trouve aujourd'hui vient d'Islande, et c'est vendu au kilo à peu près le prix où c'était disponible à la tonne en Bretagne il y a une dizaine d'années. Soit dit en passant, en Bretagne c'était surtout utilisé comme amendement pour les terres trop acides ; il en fallait alors de grandes quantités, qu'il est difficile et coûteux de se procurer aujourd'hui, et j'ignore si les cultivateurs bretons en pulvérisaient à sec sur le feuillage de leurs haricots, pommes de terre et autres cultures...


vsPNJ.th.jpg
Remonter
 cedsid 
starsj1.png
Graine de jardinier(e)

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien lundi 25 septembre 2017 à 10:56  
bonjour!
Merci Bernard pour tes précisions.c'est bien de pouvoir étayer ses propos.
je vois qu'il y a 2 sons de cloches et chacun son expérience...
moi j'ai vu des résultats...la preuve sur mes photos...
Avez vous déjà vu un tronc de basilic complètement marron qui donne encore des feuilles bien vertes???
Remonter
 PAT82 
starsj1.png
Graine de jardinier(e)

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien mardi 17 juillet 2018 à 18:07  

Citation de Phil 02 :
Déjà essayé sur des tomates, elles sont toutes parties à la poubelle avant qu'une seule arrive à maturité.
Parlons d'autres choses...


Bon alors pour ma part, je ne veux pas la "ramener" étant un jardinier débutant, c'est seulement ma deuxième année de jardinage, mais je vais tout de même vous faire part de mon expérience. Au mois de mai, j'ai planté 40 pieds de tomates (jaunes; blue beauty, black vernissage et coeur de boeuf), d'après des semis que j'avais réalisé mois même dans des bouteilles dans notre véranda. Au mois de Juin, après les pluies que nous avons eu, j'ai eu une très très grosse attaque de mildiou sur mes plants (en plus, comme je vous l'ai dit je débute et ne m'en suis pas aperçu de suite, seulement quand le mal était déjà bien avancé). J'ai alors traité 10 pieds avec de la i Bordelaise et les 30 autres au bicarbonate (mais par contre pas du tout avec les proportions indiquées. J'ai d'abord fait une solution "mère" avec 1 litre d'eau que j'ai chauffé à 60° et dans lequel j'ai fait dissoudre 100 grammes de bicarbonate. Je stocke cette solution dans un endroit frais à l'abri de la lumière. Pour l'utiliser, je mélange dans un pulvérisateur 75 millilitres de cette solution avec un litre et demi d'eau. Une fois bien mélangé, je rajoute à ce mélange 15 millilitres de savon noir liquide. Je pulvérise ensuite comme je le fais avec la Bouillie Bordelaise). Et bien, est-ce peut-être une coïncidence, mais les 10 pieds traités à la Bouillie Bordelaise ont été foutus et j'ai du les arracher et les jeter alors que les 30 autres s'en sont sortis (une vingtaine très bien et une dizaine peinent un peu, mais donnent tout de même des fruits sains même si c'est en moindre quantité. Il faut dire aussi que l'attaque avait été sévère et que malheureusement j'ai commencé à traiter bien tardivement. Voilà, je voulais juste partager mon expérience avec vous ....
Édité 1 fois - Dernière édition: 17/07/2018 à 18:07 Par PAT82.


Remonter
Ω Phil 02 
Modérateur
starsr9.png
Jardinier(e) expert(e)

avatar

Hors ligne
Imprimer Permalien mercredi 18 juillet 2018 à 08:13  
Merci de nous faire part de ton expérience smiley sg3agbjg3ag.gif

Il ne faut pas perdre de vue que la bouillie bordelaise, le bicarbonate ou autre sont des traitements préventifs. il faut traiter systématiquement avant l'apparition de la maladie. On peut s'abstenir pendant les périodes sèches mais il faut retraiter rapidement après une pluie.
Une fois que le mildiou est installé, il n'y a plus grand chose à faire.
Note bien que certaines variétés sont plus résistantes que d'autres et, qu'une tomate bien nourrie et bien arrosée sera aussi plus résistante...

Le jardinage n'est pas une science exacte smiley sg3agrolleyesg3ag.gif

Réponse ci-dessus postée le mardi 17 juillet 2018 : 20:31



  Citation :
Pourtant, il semble avéré que le feuillage de certains végétaux pourrait bénéficier d'un apport augmentant le pH, c'est à dire, neutralisant les acides ; et des produits tels que la chaux (du maerl par exemple) ou du bicarbonate, résoudraient de nombreux problèmes. Je cite un auteur belge (Paul Vandezande) qui, vers 1987, affirmait que des pulvérisations de Maerl (carbonate de calcium mêlé à des extraits d'algues de Bretagne riches en oligo éléments), à sec sur le feuillage, en retardaient le jaunissement et le développement des maladies cryptogamiques


C'est pas bête du tout ce que tu dis là. La bouillie bordelaise traditionnelle contient aussi une grande proportion de chaux en plus du sulfate de cuivre. On est bien là sur un produit basique.
Faute de maerl, tu peux essayer la craie (blanc d'Espagne ou blanc de Meudon) c'est du carbonate de calcium à 100%.
Remonter




Remonter

traitement biodegrable contre le [mildiou]   [10 réponses]

Partenaires: Passion faune et flore | Tendance-carrelage | Abri de jardin | Lienendur | Au petit potager | Petz-passionanimaux |




Les connectés : (0 membre - 50 visiteurs - 3112 visites aujourd’hui) ♦ 13 654 742 visiteurs depuis le 06/09/2002